Pour moi, le plus difficile sur le chemin spirituel,  c’est de laisser aller tout ce que l’on pense que l’on doit être pour laisser émerger qui on est vraiment. C’est se remettre entre les mains du divin et faire confiance à la vie…

Je suis partie de la maison à l’âge de douze ans pour m’entraîner au niveau élite et réaliser un rêve, c’est-à-dire faire les championnats canadiens en nage synchronisée. L’entraînement rigide et d’autres circonstances ont fait en sorte que j’ai développé un trouble alimentaire, la boulimie. J’ai gardé ce problème secret et, à l’âge de 18 ans, je suis allée puiser les ressources en moi pour me guérir.

À 16 ans, je me suis juré de toujours faire ce qu’il faut pour vivre mes passions. Ma première passion a été le domaine de la beauté, ce qui m’a amenée à être artiste maquilleuse pour plusieurs compagnies, dont Lancôme.

Vers l’âge de 20 ans, je me suis inscrite à Miss Univers Canada. Je ne m’explique pas encore pourquoi je me suis retrouvée là, mais, chose certaine, j’avais à vivre cette expérience, et cela a été un point tournant dans ma vie. J’y ai rencontré beaucoup de filles inspirantes et, malgré tous les jugements que l’on peut avoir sur l’événement, j’ai découvert que j’avais envie de faire quelque chose de significatif dans le monde : je voulais faire ma part. Je me suis rendu compte que je n’avais pas besoin de faire un concours de beauté et être parfaite pour faire une différence dans ma communauté. Ça m’a inspiré le désir de développer mon plein potentiel en tant que femme et de faire rayonner ma vraie beauté intérieure.

À 24 ans, j’avais déjà fait un grand chemin sur la guérison du trouble alimentaire, mais je sentais qu’il me restait un bout à faire. J’ai fait la formation de professeur de yoga, que je pratiquais depuis quelques années déjà, dans le but de finaliser ma guérison et de faire un cheminement intérieur. Je n’avais pas vraiment l’intention d’enseigner à ce moment, c’était un cadeau que je m’offrais. Finalement, j’ai eu envie de partager le yoga avec les gens et j’enseigne maintenant plus de dix cours par semaine. Ça combine ma passion du mouvement et de la spiritualité.

J’ai eu mon éveil spirituel et mon appel de l’énergie à l’âge de 20 ans et je me suis tournée vers ma première mentore, qui était une amie de la famille, pour avoir des réponses. J’ai cheminé là-dedans pendant plusieurs années, mais c’est en 2015 que j’ai senti l’urgence de me développer plus en profondeur en énergie et de vraiment m’engager dans ma mission de vie. Je suis maître reiki, mais, en 2016, j’ai découvert l’énergie du LaHochi 13e octave. J’ai eu un coup de foudre : cette énergie était celle avec laquelle je voulais travailler. J’ai senti l’appel de la partager. J’ai continué ma formation énergétique et j’ai commencé mes études sur le chamanisme avec Llyn Roberts à l’Institut Omega dans l’état de New York. Je suis en éternel apprentissage et, avec tous les outils amassés au fil du temps, je personnalise mes soins.

L’an passé, j’ai fait la formation Journey dance au centre Kripalu au Massachusetts. C’est un autre beau cadeau que je me suis offert. J’ai toujours eu une passion pour la danse et la liberté de mouvement. Avec ce type de danse, on laisse bouger notre corps librement, comme il en a envie, afin de libérer les émotions accumulées et d’accéder à notre créativité. Cela m’a inspiré la création d’ateliers sur le féminin sacré pour rassembler les femmes et les aider à connecter à leur vérité intérieure. L’énergie féminine est faite pour bouger et, trop souvent, dans notre société, les femmes ne se permettent pas de se connecter à la sagesse de leur corps.

Je fais également des méditations guidées, car, je trouve qu’il est essentiel d’amener les gens à aller chercher leurs propres réponses à l’intérieur d’eux. La méditation guidée est un outil précieux pour moi, et j’ai envie d’en faire profiter les autres.

Avec toutes ces clés que j’ai acquises, mon plus grand bonheur est d’aider les gens dans leur cheminement et de partager mon expérience. N’hésitez pas à venir vers moi et à écouter votre intuition si vous sentez que je peux vous apporter quelque chose.

 

Sarah1.JPG